Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Journal de Dents-Pourries
  • Le Journal de Dents-Pourries
  • : Salut, j'ai 17 ans et mes amis, bien que je n'en aie pas, me surnomment Dents-Pourries. Je suis atteint de déficiences sexuelles et comportementales. Je suis très malchanceux et personne ne veut sortir avec moi. Attention!!! Ce blog a été créé pour faire rire alors si vous n'avez aucun sens de l'humour et que vous ne connaissez pas le millième degré ni la caricature, ce site n'est pas fait pour vous.
  • Contact

Sondages


Chat avec Dents Pourries



Ecrire un message public
 

Recherche

Texte libre

Vous êtes déjà vous masturbé en pensant à une personne du même sexe que vous?
Oui
Non



résultats »

Archives

9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 17:11
Bonjour à tous,
Voilà, aujourd'hui est un jour maudit, sans doute le pire jour de ma vie, j'arrête pas chialer depuis ce matin, je dois vous faire mes adieux.

J'ai fait trop de conneries, j'ai joué au con depuis l'année passée sans vraiment me soucier des conséquences de mes actes, maintenant je paye les pots cassés...
Tout est arrivé si vite, je m'y attendais même pas... L'année passée j'ai eu des ennuis avec la justice à cause de l'affaire Jean-Steve (pour rappel, j'étais inculpé d'attentat à la pudeur sur un jeune garçon de mon école parce que je le photographiais en cachette). A cela se sont rajoutés d'autres faits comme la tentative d'abus sexuel sur un camarade de classe qui m'a couté le renvoi de mon école. J'étais mineur, je ne risquais rien donc j'en profitais en m'en foutant. J'ai eu droit des avertissements, des convocations au tribunal de la jeunesse mais sans réelle répercussions.
A la rentrée, Florimont, un jeune garçon surdoué de 14 est arrivé dans ma classe. Il se faisait tabasser par les racailles de ma classe vu qu'il était petit alors je lui ai proposé un accord de protection en échange de sévices sexuels à répétition. Après deux mois, il a quitté l'école de peur, non pas des racailles, mais de moi.
Il y a un mois, j'ai été convoqué par la police. Il avait finalement tout raconté à ses parents (alors que je lui avais interdit sous menaces) et ils ont porté plainte.
:d) Résultat, la justice en a eu vraiment marre de moi, et considérant qu'ils m'avaient laissé trop de chances, ils ont décidé de me juger au tribunal pour l'affaire Florimont.
J'ai essayé de ne pas vous en parler et de faire comme si de rien était, espérant que ce procès (qui s'est déroulé vendredi) ne mène à rien comme à l'accoutumée.
Mais je me suis complètement gouré sur ce coup; vendredi, au procès, ils étaient TOUS là. Toutes les victimes de mes perversions. On aurait dit qu'ils avaient formé le CADP (cercle anti-Dents-Pourries), apparemment ils avaient été tous contactés, j'en sais rien pour vous dire.
Liste des témoins présents:
-Jean-Steve pour le harcèlement l'année passée
-Pierre que j'ai tenté de violer en voyage scolaire
-Clodimir que j'ai harcelé sexuellement sur MSN et éjaculé dans sa lasagne
-Le directeur de mon école précédente pour vol de slips d'enfants, exploitations de handicapés mentaux
-Marie-Clotilde qui a inventé que je l'avais violé et foutu en cloque (elle a avorté) alors que c'est elle qui m'a violé après m'avoir saoulé.
-Victor-Manuel, petit frère d'un ami devant lequel je me suis masturbé

Encore une chance que la mafia roumaine avec qui j'avais négocié à l'époque n'était pas là pour témoigner aussi :honte:

Bref, ils étaient tous contre moi avec des arguments en béton. J'étais tout seul à la barre avec mon avocat de Lidl parce que mes parents voulaient pas m'en payer un. Ces connards étaient du côté des victimes et n'arrêtaient pas de répéter que j'étais pas leur fils. Bref j'étais seul et sans contre-arguments à la barre des accusés.
Mais le pire dans l'histoire c'est que comme je vais bientôt avoir 18 ans, ils m'ont jugé comme majeur :snif2:
Verdict: Pédophile (a ok... je suis même pas attiré par les enfants mais bon...), et comportement asocial révélant une psychopathie tout en étant responsable et conscient de mes actes.
Bref, je suis considéré comme dangereux mais pas fou donc je vais aller pas en hôpital psychiatrique mais dans une prison pour adultes :peur:
Je m'imagine déjà violé par des gros Robert 53 ans, occupé à ramasser leur savonnette sous la douche :snif2:
Ils ont parlé de 3 ans avec sursis, j'ai trop les boules. Comme je suis mineur, on m'a laissé le week-end libre sous surveillance avant de partir. On m'a parlé d'un écourtement de la peine si je demande la castration chimique, je pense que je vais le faire mais je vais même plus pouvoir procréer, moi qui rêvais d'avoir des enfants et les aimer, être enfin un bon père, quelqu'un qui a une vraie raison de vivre, plus ce sale type qui partage ma moitié et que je ne supporte plus :snif2:

Vous savez, j'ai un bon fond. D'ailleurs vous avez pu remarquer que sur le forum j'ai toujours été gentil avec tout le monde. C'est juste qu'une autre moitié de moi est un homosexuel refoulé qui est prêt à accomplir les pire maux du monde pour assouvir sa soif de sexe. J'ai essayé de m'améliorer mais en vain, cette partie a toujours pris le dessus.

Profitez, vous qui me lisez (si vous avez pu me suivre jusqu'ici) de votre jeunesse tant que vous êtes beaux et que l'avenir est derrière vous.
Profitez, PROFITEZ, amusez-vous, riez, faites vous des amis et déconnez un max tout en veillant à accomplir le bien autour de vous.
Ne devenez pas comme moi, un raté juste bon à écrire de belles phrases sans fautes mais qui a toujours été incapable de garder un ami. Ma vie est de la merde, j'ai jamais profité de rien, j'ai même pas eu de petite amie. :honte:

Merci à vous tous de m'avoir lu, suivi et supporté pendant toute une année de mésaventures. Vos rires ont été la plus belle preuve d'amitié que l'on ait pu m'apporter. J'avais besoin de raconter mes malheurs, d'en parler et le fait que vous en riiez me permettait de me dire que ces malheurs servaient à quelque chose. Cela m'aidait à assumer mes vices et à trouver quelque chose de bien chez moi, moi qui me suis toujours haï.

Merci, merci, et encore merci.
Merci à Enoye et à Ratchet, mes meilleurs amis du forum qui ne voyaient que mon beau côté.
Merci à Cid Klauser mon musicien adoré, le plus grand artiste de tous les temps
Merci à Hassiron et les autres pour l'interview sur TS qui fut un honneur.
Merci à pkp qui restera mon amoureux.
Merci à vous tous qui m'avez lu que ce soit une fois ou chaque fois (je connais pas tous vos pseudos par cœur, honte sur moi).
Merci à ceux qui me supporteront jusqu'à la fin, et je sais qu'il y en aura.
Merci à tous les bis du 15-18, ranger, morveux, lov et nos converses sur msn (je vais baysay pkp nananère)
Pardon d'avoir confondu Morveux et l'autre trouduc, un gros bisou à lui et je croise les doigts pour qui'l se trouve un petit ami au plus vite
:coeur:

Si vous avez quelque chose à me dire, c'est maintenant parce que je ne reviendrai probablement plus jamais sur ce forum et je vais par tarder à partir.

Je pleure mais je sais que je n'oublierai jamais ces moments inoubliables avec vous.
Merci encore, je vous aime :coeur:


Ce blog sera la dernière trace de mon témoignage

Partager cet article

Published by Dents Pourries - dans Journal intime
commenter cet article
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 20:41
:salut:

Voilà, depuis que j'ai découvert que j'avais du sperme à mes 12 ans, ce précieux liquide ma foi répugnant au premier coup d'oeil m'a toujours intrigué.
J'ai surtout été au commencement interpellé par sa forte odeur de peau de saucisson.
Je sais pas vous mais moi j'adore le saucisson. Ma maman me coupait souvent des petites tranches de saucisson quand je revenais à quatre heures de l'école... enfin revenons à nos moutons.
Aimant le saucisson, j'ai donc décidé un jour de gouter ce précieux liquide que mère nature m'a offert, et quelle fut ma surprise de constater qu'au lieu d'un gout de saucisson, un nouvel univers de 1001 saveurs bien meilleures s'ouvrait à moi. :content:

Dès lors, je n'ai pu m'empêcher de varier les recettes.
J'ai commencé par éjaculer dans mes petites bouteilles d'eau pour le mélanger à l'eau tel un sirop de grenadine. :bave:
Ensuite, j'ai eu l'idée de l'étaler sur des tartines (je vous conseille avec le Nutella, pas le Délinut de Lidl hein, ça c'est dégueulasse).
Puis, de nouvelles recettes de plus en plus créatives me venaient à l'esprit tel que la gelée de sperme aux fruits rouges. Ma dernière invention à cette heure, à vous en faire frétiller les babines est le sperme sur le plat. C'est très facile à faire, on éjacule dans une poêle tel un blanc d'oeuf et on le laisse chauffer tel un oeuf sur le plat. Vous pouvez également touiller pour en faire une omelette.

Bref, ayant découvert que le fait de manger du liquide séminal me procurait une forte excitation, j'ai décidé de mettre la barre du cap plus haut et réaliser un gros fantasme: manger les d'excréments d'un petit jeunot.
Justement, dans ma nouvelle école, il y a un petit que je trouve très mignon. Il s'appelle Clafoutis et il doit avoir l'âge de Clodimir et Jean Steve :bave:
Je vous dis pas à quel point il est mignon avec sa peau douce sans impuretés, ses yeux bleus, son sourire d'ange et ses cheveux longs :bave:
Je pense que c'est ma nouvelle fixation sexuelle après Jean-Steve et Clodimir. :coeur:

Bref, aujourd'hui la chance était avec moi. En effet, en suivant discrètement Clafoutis ce matin à la pause aux toilettes pour tenter de voir son zizi, pas de chance, il décide d'utiliser les cabines.
Mais ma déception n'a pas duré car une fois sorti cinq bonnes minutes après, je le vois sortir en courant.
J'ai vite compris pourquoi: en effet, le coquinou avait la coulante et avait complètement bouché les toilettes d'un tas nauséabonde débordant :bave: ... moi ça m'excitait.
C'est alors que j'ai eu l'idée de réaliser mon fantasme: me cuisiner une lasagne avec la diarrhée ci-présente.
Je me suis donc rué vers la cantine pour voler une louche et un Tupperware pour récolter ma future sauce bolognèse... enfin quel idiot de me ruer de la sorte, qui irait voler de la chiasse à part moi :question:
Je suis retourné aux WC, soupe à volonté!!!!! YAAAAAH!!!

 Toute la journée, le frémissais d'impatience sous mon banc pour ce repas. D'autant plus que ma mère allait la à la réunion d'école de mon petit frère donc j'étais tout seul à la maison pour me préparer ce délicieux mets :bave:
Donc, il y a une heure je suis allé dans ma cuisine me préparer à manger, l'odeur piquante en ouvrant le Tupperware m'a fait redoubler d'excitation. En mangeant cela, j'ai l'impression de pénétrer dans toute l'intimité de Clafoutis, de le dévorer :fou:
J'ai donc disposé la coulante sur de la pâte à lasagne dans un récipient en verre que j'ai mis au four à 200°.
tartine.jpg 20 minutes de cuisson et j'allais me retrouver au Nirvana. Ne pouvant plus attendre, j'ai décidé de patienter en m'échauffant déjà en me moussant le j
eannot sur le blog de Clodimir...
Mon dieu, il avait mis de nouvelles photos de lui en maillot pendant ses vacances de février au Sri-Lanka
Je n'ai pas vu le temps passser tellement que j'étais à fond sur les photos de lui en petit maillot lépoard quand soudain...

CATASTROPHE!!! Je sens une énorme odeur de merdre cramée dans toute la maison
MON DIEU!!! LE CON!!! J'étais resté 45 minutes à m'amuser Charlot pendant que cette lasagne au caca brûlait au four. Résultat, je suis descendu en courant... la lasagne, noire comme l'Afrique, avait complètement cramé dans son assiette, dégageant une odeur insoutenable de vieille diarrhée brûlée dans toute la maison. J'ai pas pu m'empêcher de dégueuler...
J'ai ouvert toutes les fenêtres pour dissiper l'odeur mais rien à faire, elle continue à se propager dans toute la maison en pénétrant dans les tissus, les rideaux...
C'est insoutenable, on se croirait à Auschwitz!!!

Que faire, ma mère va bientôt arriver et ça pue la merde dans toute la maison... AIDEZ-MOI!!!!

Partager cet article

Published by Dents Pourries - dans Journal intime
commenter cet article
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 15:09
undefined



Tout d´abord, bonne année 2008 à vous tous. Mes meilleurs vœux pour vos petits frères...
Bref...
Il y a deux semaines à l´école, il m´est arrivé quelque chose de vraiment pas cool...
C´était pendant la pause de dix heures. Comme je n´ai aucun ami parce que les gens ont peur de moi, je marchais dans la cour tout seul en matant les petits jouer quand soudain j´ai eu envie d´aller pisser.
C´est alors qu´en rentrant dans les toilettes, j´ai vu, adossé contre un mur: le cartable de CLODIMIR!!!
Pour rappel, Clodimir est un jeune garçon de 14 ans dans mon école dont je suis raide dingue. Il a la peau douce, parfaite et un visage si innocent que j´ai envie de le violer depuis longtemps. :bave:
Le problème c´est qu´il sait que je fantasme sur lui depuis le jour où je l´ai harcelé sur MSN.

C´est là qu´une perversion m´est montée à l´esprit: fouiller dans son cartable. En effet, j´adore me masturber en reniflant des objets qui ont appartenu à quelqu´un qui m´excite. J´ai donc ouvert le cartable et c´est là que je suis tombé sur ses tartines emballées dans de l´alu. Espérant que Clodimir avait déjà mordu dedans, je les ai vite volées sans qu´on me voie et mises dans mon sac.
Puis c´est là que Clodimir sorti de sa "cabine" de toilettes, emportant avec lui une rafale d´odeur d´excréments.
C´est là que mon pénis est entré en érection... Qu´il y a-t-il de plus excitant que de renifler le crottin d´un gamin qui nous excite?
Je me suis donc précipité dans le cabinet pour prendre des bouffées de ce délicieux fumet que nous offre mère nature. Le petit Clodimir n´avais pas essuyé ses traces de signature de caca sur le rebord de la toilette, le cochon! J´ai alors eu l´idée d´essuyer le caca avec la brosse à chiottes et la ramener chez moi. En effet, j´ai toujours rêvé de me masturber sur Clodimir tout en enduisant mon corps de son délicieux caca :bave:
J´ai donc mis la brosse à chiottes pleine de merde dans mon sac et je suis reparti en cours.

undefinedPuis, après quelques minutes de cours, je me suis rendu compte que j´avais commis une grosse erreur en volant non la brosse à chiottes mais les tartines de Clodimir.
Sa maman les avait faites au Président... vous voyez le vieux camembert qui assommerait tout un troupeau de buffles? :malade:
OMG l´odeur!!! Même dans une maison de repos ça sent meilleur!!! L´odeur était insoutenable, surtout avec le mélange du caca sur la brosse à chiottes...
C´est alors qu´un élève de ma classe s´est écrié: "C´est qui qu´à pété?".
J´étais mort de honte, l´odeur venait de mon cartable, en dessous de mes jambes. Tous les regards se sont braqués sur moi. Mon voisin qui est un racaille m´a aspergé de déo...
Puis, la prof de français a demandé un peu d´attention et a demandé de rendre les copies du dossier qu´on devait faire.
Ce dossier de 20 pages, j´avais pris deux semaines pour le faire.
Mais la: CATASTROPHE!!! Quand je l´ai sorti de mon sac, à causse du frottis sur la brosse à chiottes, les feuilles étaient remplies de merde :ouch:
Les feuilles étaient repeintes en brun et puaient, je ne pouvais pas remettre ça sinon tout le monde allait croire que j´avais non pas pété en classe mais chié!!! Et de toute façon mes copies seraient refusées.
J´ai donc dû dire à la prof que j´avais oublié le travail chez moi. Elle n´a rien voulu savoir, m´a mis 0 et m´a renvoyé du cours. Dire que je m´étais saigné pour ce truc :snif2:
Fou de rage, j´ai décidé de rentrer chez moi.

Je me suis alors rendu compte que cette brosse à chiottes me cherchait misère. Je la voyais me sourire, de ses dents brunes...
J´ai alors décidé de m´en débarasser au plus vite avant qu´un autre malheur ne se produise. Mais où foutre cette brosse?
J´étais déjà sorti de l´école donc pas moyen de la remettre aux toilettes. J´ai pensé à la jeter par terre en rue mais je sais pas vous mais moi, quand une rue est bondée, je suis un peu gêné de sortir de mon sac une brosse à chiottes pleine de caca et de la jeter par terre.
C´est là qu´une super idée m´est venue à l´esprit.
En effet, il y avait un Lidl dans la rue (le fameux Lidl de mon histoire)
http://dents-pourries.ove[...]icle-6107739-6.html
Un Lidl ça pue, un Lidl c´est sale,... n´est-ce pas? Que de plus facile donc que de se débarrasser de cette brosse à chiottes du diable là bas?
Je suis donc rentré dans ce magasin. Le public n´était pas plus glorieux que la dernière fois. Des hippies jouaient de la guitare tandis qu´un vieux ouvrait une boite de cornichons et buvait le jus :malade:
Mon cartable, quand à lui, puait atrocement. Le mélange de caca et de Président se propageait à une vitesse vertigineuse, jusqu´à arriver sous le nez du vigie.
Il a accouru vers moi et m´a dit: "Jeune homme! Ca sent la nourriture dans votre sac!".
(Oui, la bouffe du Lidl sent toujours comme ça)
Il m´a demandé de fouiller mon sac. Ne sachant pas quoi faire, j´ai ouvert le sac et c´est là qu´il a vu la brosse à chiottes.
Il m´a alors dit: "Ah ah!!! Comme ça on vole les brosse à toilettes du Lidi"
J´ai donc rappliqué: "Mais enfin, il y a plein de merde dessus. Vous voyez bien que cette brosse a déjà été utilisée".
Il a alors répondu: "Nous sommes dans un Lidl ici... tous nos modèles sont ainsi".
Ensuite, il a plongé sa main dans mon sac, a trouvé les tartines de Clodimir et a ouvert le papier alu...
C´est là que l´odeur la plus infecte imaginable a explosé! On aurait dit qu´on déterrait un cimetière sous mon nez. Les tartines, quand à elles, semblaient périmées depuis un bon mois. Le Président était verdâtre et sentait les pieds d´une tribu zouloue. J´ai failli vomir :malade:
Le vigie, quant à lui, ne semblait pas surpris et a crié: "Le fromage tout frais Lidl! Ah aaah je t´y prends petit voleur!".

Pris de panique, je me suis emparé de mon sac, j´ai sorti la brosse à chiottes et je l´ai frappé dans la figure du vigie telle une batte de baseball, je l´ai lancée et je me suis enfui en courant.
Le vigie a alors hurlé: "Rattrapez-le!!! Il a essayé de cambrioler le magasin!".
Quel con! Même si je vidais toutes les caisses du Lidl je n´aurais même pas de quoi me payer le bus du retour :honte:
Je me suis retrouvé devant le magasin. C´est là qu´une famille de Noirs mendiait. Vous voyez, la grosse mama africaine avec son air malheureux et cinq gosses dans les bras.
Il y avait un panneau "JE FAIM, MES ENFANT FAIM AIDE NOUS"
Pris de pitié par cette malheureuse famille, j´ai sorti la vieille tartine moisie que le vigie avait remis dans le sac et je l´ai donné à la mama.
Enfin débarrassé de cette vieille tartine pourrie, je suis rentré chez moi en courant.


Bref, si je vous raconte tout ça, c´est parce que ma mère me demande d´aller faire les courses au Lidl et j´ose pas y retourner parce qu´il vont se souvenir de ma tête.
Je vais pas raconter ça à ma mère, déjà qu´elle sait que je fantasme sur des gamins de 14 ans...
Pas moyen d´aller dans un autre magasin, seul ce Lidl est ouvert en ce jour férié du premier janvier.
AIDEZ MOI!!!

Partager cet article

Published by Dents Pourries - dans Journal intime
commenter cet article
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 16:43
salut.gif



Tout d´abord, comme d´habitude, je tiens à m´excuser pour cette longue absence à nouveau.
Voyez-vous, je m´étais résolu à arrêter de faire toutes ces perversions pour devenir enfin un bon garçon au lieu d´un pervers sexuel fou à lier.
Mais bon, comme vous allez le lire, la tentation a pris le dessus...

Vendredi soir, comme à l´accoutumée , je surfais sur le blog de Clodimir, le garçon de 14 ans donc je suis fou amoureux (du moins sexuellement) tout en me faisant mousser le jeannot en regardant les photos de lui en maillot à la plage. :bave:
Tout à coup, alors que j´étais sur la première page du blog, je suis tombé sur un article de Clodimir disant qu´il organisait une grande soirée pour la Toussaint avec ses amis et que toutes les filles pouvaient venir sans invitation (le coquinou :-p ).
Dés lors, ma zigounette s´est levée de quelques centimètres tout en ayant une mauvaise idée derrière la tête...

Pourquoi ne pas me déguiser en fillette de 14 ans pour venir à la fête?
Clodimir et ses amis (dont Jean-Steve :coeur: ) ne connaissaient rien aux plaisirs de la drogue et de l´alcool. Quoi de plus facile donc pour moi que de les enivrer puis d´abuser d´eux en me faisant passer pour une belle fille?
Je me voyais déjà en train de mettre toutes ces jeunes verges (et sans rides) en bouche... :bave:
La chance était avec moi, en plus j´ai la taille d´un gosse de 14 ans.

J´ai donc décidé de mettre mon plan en action le lendemain.
Pour commencer, il me fallait des vêtements sexy. Où en trouver?
Pas ma mère en tout cas :non:
Elle s´habille comme une bobonne, genre les longues robes rouges à pois blancs que même à la campagne on met plus.
J´ai donc passé l´après-midi en ville à faire les boutiques pour filles en espérant que je pourrais rentrer dans les vêtements (ouais, j´allais quand même pas les essayer sur place!!!).
Finalement, j´ai acheté une minijupe et un top noir avec des porte-jarretelles, un string et un soutien.
Il ne me restait qu´une chose à faire: la coiffure. Comme j´ai les cheveux longs, ce n´était pas très dur. J´ai été faire des mèches blondes chez un salon de coiffure africain appelé "Le sorcier des cheveux". La qualité est pourrie, les peignes jamais lavés, aucune hygiène et le sol est collant mais au moins c´est pas cher. Résultat j´avais plus l´air d´un travelo que d´une fille mais bon...

Ensuite, je suis rentré chez moi essayer mes vêtements.
Et là... CATASTROPHE!!!
En mettant mon string, celui-ci explose littéralement sous la taille de mon cul. MERDE, j´avais pris la mauvaise taille!!! Enfin ça aurait fait con si je l´avais essayé au magasin.
Le string c´est le truc le plus important pour draguer. Quand tu t´abaisses pour ramasser un truc et que tu le montres à tout le monde c´est très excitant (enfin selon les hétéros)...
Il me fallait donc un string de rechange au plus vite. J´ai donc été voir dans la chambre de ma mère si elle en avait pas un mais il n´y avait rien.
Je suis donc descendu voir dans la buanderie et là je vois un petit string sexy que ma mère met quand elle reçoit des invités à la maison. Le problème c´est que ma mère est en période de règles et qu´il y avait plein de sang dans le string. J´hésitais donc un peu à le mettre.

Finalement, je me suis dit que si je voulais violer Clodimir j´étais bien obligé alors j´ai mis le string avec une feuille de papier cul entre mes fesses et le sang comme quand j´ai fait un peu caca dans ma culotte.
Après, j´ai mis mon soutif avec deux ballons d´eau en guise de seins, mon accoutrement de prostituée et je me suis maquillé provoc.
Le résultat était bluffant, je ressemblais vraiment à une fille et le maquillage en était pour beaucoup.

Le soir, je me suis rendu à la soirée à l´endroit convenu.
Je suis rentré et là j´ai vu Clodimir s´approcher vers moi en me demandant qui j´étais. D´une voix féminine, j´ai dit que j´étais une fille de l´école et que je venais pour la soirée.
Ensuite, le DJ a passé un slow. J´ai alors proposé à Clodimir de danser, ce qu´il a évidemment accepté.
Le coquin me collait la main aux fesses alors qu´on dansait sur "Je t´aime" de Lara Fabian.
Excité comme une puce, j´ai pris le petit cul de Clodimir entre mes mains pour que l´on soit collés l´un à l´autre, il adorait ça. Comme je le chauffais, il m´a pris et m´a roulé un patin avec sa langue.
J´en pouvais plus, c´était le plus beau jour de ma vie :coeur:
Mais l´excitation était tellement forte que mon pénis est rentré en érection d´une force herculéenne.
Là, CATASTROPHE!!!
Comme on était collés l´un à l´autre, Clodimir a senti mon pénis dur contre lui et m´a repoussé.
Je lui ai dit: "C´est rien, c´est juste mon clitoris qui devient dur quand je vois un bel homme" et je l´ai repris dans mes bras.
Etant peu crédible, il m´a repoussé sur les seins provoquant l´éclatement d´un des ballons, déversant de l´eau partout sur moi.
Je lui ai alors dit: "C´est rien, c´est juste que je mouille quand je vois un bel homme" tout en lui faisant un petit clin d´œil à la Dutroux.
Clodimir a hurlé: "Au secours, un travelo!!!".
J´en ai marre, à chaque fois que je fais un plan ça foire toujours :snif2:

Résultat, je me suis fait courser par tous ses potes. Je ne savais pas où aller, j´ai couru sans réfléchir pour trouver une cachette.
Finalement, je suis tombé sur un minuscule placard à balais et je me suis caché dedans. Comme je suis con, je me suis cogné contre l´étagère et j´ai renversé un seau de produit nettoyant sur ma tête. Mon maquillage coulait partout. :honte:
Ensuite, j´ai attendu que ça se calme et je suis rentré chez moi.

Une fois arrivé chez moi, je suis allé dans la salle de bains pour me démaquiller... et là HORREUR, BLASPHÈME et MALÉDICTION!!!
En me regardant dans le miroir, je remarque qu´à cause du seau de produits nettoyants tombé sur mes mèches blondes, mes cheveux ont viré aux roux!!!
Au secours!!! Dieu m´a infligé beaucoup de punitions tout au long de ma vie mais là en me faisant roux ça dépasse le sadisme!
J´ai tout essayé, rien à faire. Je suis roux carotte!!! Je voudrais acheter une teinture d´une autre couleur mais les magasins sont fermés le dimanche.
Je vais quand même pas aller à l´école demain en rouquemoute, tout le monde va se moquer de moi surtout que je suis le premier à me moquer d´eux.
D´ailleurs, dans ma classe y a un roux et depuis le début de l´année je me moque de sa pathologie.
Vous savez bien ce qu´on dit. A chaque fois que ça pue, c´est la faute aux roux. A chaque fois qu´il fait trop lumineux, c´est la faute aux roux,... Bref c´est comme si j´étais une erreur de la nature.
En peux pas sécher les cours, j´ai un examen oral demain.

A L´AIDE JE VOUS EN SUPPLIE MON HONNEUR EN DÉPEND!!! :snif2:

Partager cet article

Published by Dents Pourries - dans Journal intime
commenter cet article
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 18:05
salut.gif



Comme vous le savez tous, ma rentrée s´est passée en catastrophe suite à l´arrivée de Florimont, un nouvel élève de 14 ans dont de je suis tombé amoureux et qui est devenu mon chienchien suite à un accord de protection.

Bref, hier matin à l´école, j´ai eu mon tout premier cours de piscine de l´année.
Comme nombreux d´entre vous, je déteste aller à la piscine. Il m´arrive toujours des catastrophes en plus l´eau est froide et je déteste me montrer en maillot devant tout le monde parce que j´ai "des seins" et que j´ai peur qu´on se moque de moi. :peur:

Tout a commencé le matin ou je me suis réveillé à la bourre à 8h00. En effet, en principe c´est ma mère qui me réveille à 7h00 mais cette idiote était occupée à regarder Les Feux de l´Amour et m´avait oublié! :honte:
Je me suis donc grouillé en mille vitesses pour préparer mes affaires, mon sac de piscine et mes tartines au Délinut (Nutella moins cher made in Lidl pour les communistes mais je dis à mes amis que c´est du vrai Nutella pour qu´on se moque pas de moi).

Puis j´ai pris le train jusqu´à l´école et je suis arrivé tout juste à l´heure au bassin de natation (on a une piscine à l´école).
Je me suis alors déshabillé dans ma cabine pour mettre mon maillot.
Et là, en ouvrant mon sac... CATASTROPHE!!!
Que vois-je? Un petit maillot moule-bite rose avec un Mickey dessus :ouch:
OMG c´est le maillot de mon petit frère!!! Mon dieu! Jésus, Bouddha, Allah pas cet affront! J´étais tellement à la bourre le matin que je m´étais trompé dans le tiroir à maillots.

J´aurais bien pu dire au prof que j´avais oublié mon maillot mais il y avait un problème:
En effet, quand on a oublié son maillot on a une retenue. Au delà de 5 heures de retenue c´est plusieurs jours de renvoi et j´avais déjà 5 heures de retenue pour m´être retrouvé le pénis à l´air en classe.
J´ai donc été forcé de mettre cet affreux moule-bitte rose Mickey. Un "miracle" que j´aie réussi à rentrer dedans, il me serrait à fond et ne demandait qu´à exploser. :snif2:

En me dirigeant vers le bassin, bien évidemment j´ai eu le droit à toutes sortes de moqueries, tout le monde riait de mon maillot en m´appelant Mickey.
En plus, il était tellement petit que mes couilles et mes poils dépassaient un peu...

Mort de honte, je suis allé au plongeoir avec les autres élèves pour faire des longueurs de crawl.
Juste devant moi, sur le plongeoir j´ai vu Florimont. Il était si mignon avec son petit maillot :coeur:
Je regardais son corps de rêve quand il s´est accroupi pour plonger. C´est là que son maillot s´est légèrement baissé, me laissant entrevoir la raie de ses fesses. :bave:
Du coup, j´ai eu une grosse érection que je pouvais bien évidemment encore moins masquer avec mon maillot de gosse. Je paniquais pour qu´on ne me voie pas alors j´ai plongé en vitesse dans l´eau et j´ai nagé tout au bout de la piscine pour me cacher.

Et là... RE-CATASTROPHE!!!
Comme je paniquais comme un fou et que je n´avais pas eu le temps de faire caca le matin alors que j´avais la crotte au cul, un gros étron est sorti de mon derrière pour se faufiler jusque dans la piscine.

Là, mon coeur a doublé de vitesse! Ce caca flottait dans l´eau et le prof de natation qui allait me demander d´une minute à l´autre ce que je foutais :peur:
Ce caca me regardait de ses yeux noirs perçants. Je le voyais s'éloigner en naviguant parmi les flots, il me narguait... Je pouvais l´entendre me chanter:
"Ah que c´est bon de chier dans l´eau
On voit sa merde qui nage
Si j´avais su que c´était si beau,
J´aurais chié davantage"

C´est là que mon prof de natation m´a crié "Eh Mickey! Qu´est ce que tu fous ici? Retourne avec les autres".
Du coup, tout le monde s´est moqué de moi et criait: "Mickey! Avec nous! Mickey! Avec nous!"
Je paniquais! Que faire? Si je laissais ma crotte là ou elle était on aurait su que c´était moi. Surtout qu´elle commençait à fondre et à provoquer l´effet Nesquik dans le bassin.
Ne sachant pas quoi faire, j´ai pris mon étron en main et je l´ai fourré dans mon maillot, ni vu ni connu.

Du coup, en sortant de la piscine pour rejoindre les plongeoirs, j´avais une drôle de sensation au derrière.
C´était hyper dérangeant surtout que je tentais de masquer mon reste de repas.
Mon derrière dansait la bamboula, je marchais tant bien que mal comme un canard le cul en l´air.
Du coup, un élève a crié: "Eh! C´est plus Mickey, c´est Donald".
Tout le monde a alors crié: "Donald! Avec nous!"
Je pleurais de honte :snif:

Finalement, le prof de natation a dit: "Bon alors si monsieur Je-Mets-Des-Maillots-Disney fait le pitre, il sait sans doutes nous montrer le plongeon".

MERDE!!! NOON! Tout sauf ça!
Je me suis donc mis sur le plongeoir et je me suis accroupi pour plonger.
C´est là que, sous la tension du maillot trop petit, ma crotte cachée s´est fait broyer tout en coulant le long de mes jambes à l´extérieur du maillot, provoquant un fou rire général.

J´étais mort de honte, je suis parti en courant pour me cacher mais j´ai glissé (ON NE COURT PAS AU BORD DE LA PISCINE!!!) et j´ai déchiré mon maillot par la même occasion.
Je me suis rhabillé dans ma cabine et j´ai passé le reste de la journée sous les moqueries de mes camarades de classe.

Je suis la risée de ma classe, ils me surnomment "Mickey Mousse au chocolat", ma réputation est désormais foutue pour des centaines d´années lumière. :snif2:

Partager cet article

Published by Dents Pourries - dans Journal intime
commenter cet article
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 18:00
Voici le lien vers la chansonette que chantait l'étron:
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/59/18/09/chier.mp3

Partager cet article

Published by Dents Pourries - dans Journal intime
commenter cet article
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 10:54
salut.gif



Premièrement, je tiens à m´excuser pour ma longue absence.
En effet, j´ai dû passer une partie de mes vacances scolaires dans un centre pour jeunes en difficultés à cause du procès Jean-Steve et j´ai rarement pu utiliser le PC.
De plus, j´ai profité des vacances pour faire une pause et reprendre le récit de mes mésaventures à la rentrée où plus de choses sont susceptibles de m´arrêter.

Bref...
Lundi, ma rentrée a débuté.
Normalement, j´aurais dû passer aux études supérieures mais étant donné que je ne pouvais pas vivre sans voir Jean-Steve et Clodimir (les gamins de 14 ans dont je suis raide dingue), je me suis laisser exprès redoubler pour rester dans mon école avec eux. :bave:

J´étais super heureux le matin en repartant à l´école à l´idée de les revoir. Sur le chemin, je chantonnais déjà:
"C´est la rentrée, c´est la rentrée! Chic je pourrai me branler.
Il serait même possible que je les viole, c´est ça les plaisirs de l´école »

De plus, comme je redouble, je suis dans une classe où personne ne connait encore ma réputation de pervers gay sauvage donc je pourrai reprendre mes expériences sur les élèves.
Bref, une fois arrivé, j´ai attendu seul dans la cour comme à l´accoutumée à regarder les petits jouer tout en cherchant des yeux Clodimir ou de nouvelles victimes.

Puis, la sonnerie a retenti, le directeur a fait la liste des classes et je suis monté avec ma nouvelle classe dans notre local. Quelle horreur! On m´a foutu avec LA classe de racailles à cause de mes antécédents de l´année passée. Je me suis donc assis seul à un banc tout au fond de la classe.
C´est là que j´ai vu arriver dans ma direction... MARIE-CLOTILDE!!!! Le boudin de la classe! La grosse moche qui a abusé de moi!!! Merde!!! Cette conne avait aussi redoublé.
Je l´ai directement envoyé bouler avant qu´elle ne vienne s´asseoir à côté de moi en lui disant que l´emplacement n´était pas réservé aux poids lourds.

Puis, quelqu´un a frappé à la porte. C´est alors qu´est apparu un magnifique gamin, mignon de chez mignon. :coeur:
La prof l´a alors amené sur l´estrade et a dit: "Bonjour, je vous présente Florimont, votre nouveau camarade de classe. Florimont vient d´une école de surdoués et il n´a que 14 ans donc soyez gentils avec lui".
Tous les élèves de la classe ont alors ri comme des malades à cause de son prénom.
Moi, je le trouvais merveilleux. Et Florimont était si mignon. Petit, très jeune avec des cheveux bruns mi-longs... J´avais envie d´une seule chose, l´enduire de Nutella (ou de Délinut selon mon budget) et le lécher dans tous les recoins.
J´ai alors fait signe à Florimont de venir s´assoir à côté de moi. Il en était ravi. Si seulement il avait su ce qui l´attendait... :fou:

A la récré de 10 heures, toutes les racailles de ma classe ont commencé à brutaliser Florimont en se le passant comme une balle de basket.
Qui ose abimer MON Florimont? MON fantasme, MA poupée gonflable?
Fou de rage, j´ai pris une des racailles et je lui ai défoncé la gueule. Du coup, toutes les autres racailles l´ont laissé tranquille. Florimont est venu me remercier.
C´est alors que je l´ai empoigné par le cou et que je l´ai plaqué contre le mur en me la jouant T-Bag dans Prison Break.
-Ecoute merdeux! Ici on est pas dans ton école de surdoués. Tu es fort ou tu te fais taper alors je te propose un deal: tu deviens mon esclave, mon petit chienchien et en échange j´assure ta protection. Si tu refuses, compte sur moi pour te pourrir la vie jusqu´au bout".

Je voyais la peur dans ses yeux. C´était tellement excitant de le voir terrorisé, il était si mignon :coeur:
Du coup, le pauvre Florimont terrorisé ne pouvait refuser et il a donc accepté l´offre.
Cool, j´allais faire de lui mon esclave sexuel, mon pénis en frémissait déjà... :bave:

Du coup, à l´heure suivante, j´ai profité de son statut d´esclave. En effet, je m´ennuyais un peu et mes testicules me criaient misère.
J´ai alors ordonné à Florimont de me faire mousser le jeannot sous le banc.
Comme on était assis tout derrière, personne ne pouvait nous voir.
Florimont a alors, contre son gré, introduit sa main sans mon slip tout en m´astiquant la verge. Il faisait ça si bien... Moi je regardait son doux visage d´ange tout en caressant sa cuisse.
Il était affolé mais ne pouvait rien dire :)

Finalement, comme c´est mon esclave, un sous-homme qui ne vaut rien et que j´atteignais le Nirvana, je lui ai éjaculé dans la main.

Et là: CATASTROPHE!!!

Le directeur est entré dans la classe et notre réflex a été comme tous les autres élèves de se lever de notre chaise.
Je me suis alors retrouvé debout dans la classe avec la main de Florimont dans mon slip!
La prof, le dirlo et tous les autres élèves nous ont regardé avec des yeux de merlan frit. Florimont a alors retiré sa main si rapidement que le sperme sur sa main a giclé un peu plus loin sur Marie-Clotilde.
Je me suis alors retrouvé le pénis en érection à l´air juste devant le directeur et le reste de la classe.
La honte, j´avais envie de me suicider :honte:
Il a alors crié: "VOUS DEUX! DANS MON BUREAU TOUT DE SUITE!"

Je paniquais, l´année commençait déjà en catastrophe et Florimont allait sans doutes me dénoncer.
C´est alors que j´ai décidé d´élaborer le plan DP: Dents Pourries ou Dangereux Psychopathe.
J´ai murmuré à l´oreille de Florimont: "Tu dis un mot et j´égorge ton petit frère sous tes yeux". Résultat, naïf et paniqué, il n´a rien dit du tout.

Ceci dit, comme il est nouveau il n´a rien eu tandis que moi, je me tape une punition de 20 pages intitulée "Pourquoi je ne dois pas être grossier à l´école" plus cinq heures de retenue :snif2:

L´année commence mal pour moi... et pour lui aussi :fou:

Partager cet article

Published by Dents Pourries - dans Journal intime
commenter cet article
6 juillet 2007 5 06 /07 /juillet /2007 13:37

salut.gif



Comme vous le savez tous, j´ai eu des gros ennuis avec mon école parce que j´ai volé le slip de Jean-Steve et Clodimir, deux gamins de 14 ans dont je suis fou amoureux :coeur: et fait des photos d´eux en maillot pour me faire mousser le jeannot avec.

Le résultat est que mon école a fait en sorte de m´infliger une punition pendant les vacances étant donné la gravité des faits.
Je m´attendais à quelque chose de chiant mais là, on m´a donné la punition la plus horrible qui soit: m´occuper d´un groupe de handicapés mentaux dans un centre spécialisé! :ouch:

Au secours! Tout sauf ça! Moi j´ai peur des handicapés menteaux... ils sont imprévisibles, tu tournes le dos et y en a déjà un qui est en train d´essayer de t´égorger avec un cintre... Puis, ils te regardent avec leur regard froid et vide d´expression... Brrr... :peur:

Bref, hier, contre mon gré, je me suis rendu au centre pour handicapés pour faire le moniteur. C´est le même centre que celui où le type que j´ai foutu dans le coma a été (voir histoires précédentes). En fait, y a pas que des handicapés mais aussi des vieux, des drogués, des accidentés,...
En entrant, comme je ne savais pas où se trouvait la partie des handicapés, je me suis un peu promené partout pour la trouver jusqu´à me perdre complètement. Heureusement, je suis tombé sur une réception.
Là, j´ai demandé à la réceptionniste: "Ou se trouve le centre pour handicapés s´il vous plait?"
Pas de réponse... en plus la femme était de dos et ne semblait pas m´écouter.
J´ai alors crié: "Eh oh!!!"
C´est là, qu´en se tournant vers moi, j´ai vu que c´était une femme complètement difforme avec la moitié du visage manquante. Elle m´a dit un truc incompréhensible.
Sous le choc, j´ai fait un bond en arrière. Enfin, au moins maintenant je savais que j´étais bien chez les handicapés.

J´ai alors trouvé la "classe" où je devais me rendre. J´ai frappé à la porte et je suis rentré.
Il y avait 15 handicapés de 10 à 17 ans ainsi que leur moniteur. Ils ont commencé à tous me regarder avec leurs regards louchants, un filet de bave coulant autour de la bouche... J´avais la pétoche... :peur:

Le moniteur s´est alors avancé vers moi et a dit: "Les amis, aujourd´hui, je vais vous présenter notre nouvel ami: (mon nom)! Il partagera vos jeux pour la journée. Dites bonjour à notre nouvel ami".
-Mongnouuuuuuuur...

Parce que je sais pas si vous savez mais avec les handicapés, faut toujours préciser que vous êtes un ami sinon ils paniquent et ils risquent de vous égorger avec un couteau en plastique.

C´est là qu´un trisomique m´a sauté dessus et m´a donné un horrible bisou baveux accompagné d´une sale haleine de poissonnier à la retraite... De la bave coulait partout sur mon visage c´était dégueu. De peur qu´il me tape, je n´ai rien dit parce que je sais qu´il ne faut jamais contrarier un fou.
Le moniteur m´a alors dit que j´avais un bon contact et m´a laissé seul avec le groupe...
Ne sachant pas quoi faire avec eux et les trouvant très cons, j´ai crié: "GOGOOOOOOOOOOOOOOOOOOL!!!"
Tous les handicapés se sont mis à rire bêtement et ont répété "GOGOOOOOOL!!!". J´ai honte... :honte:

Après, comme on m´avait demandé de leur faire faire la cuisine, je leur ai proposé de faire des brochettes de fruits.
C´est pas très dur, on coupe des fruits en lamelles et on les met sur une pique... j´allais quand même pas leur faire faire une recette de Joël Robuchon.
C´était horrible à voir, il faisaient ça mal et salement. Certains toussaient, d´autres éternuaient dedans. Y en a même un qui a coupé des bananes en lamelles et qui les a léchées avant de les disposer sur la pique. :malade:

Après, le moniteur est entré et a demandé: "Qu´est ce que notre nouvel ami nous a appris aujourd´hui?"

LA CATASTROPHE!!!! :ouch:
Ils ont tous criés en coeur: "GOGOOOOOOOOOOOOOOOOL!!!!"
Merde! Quel con! J´aurais jamais dû leur dire ça. Les handicapés c´est comme les enfants, ça répète tout, surtout ce qu´il ne faut pas répéter.
Le moniteur m´a regardé d´un air furieux et m´a dit de foutre le camp sur le champ.

C´est alors qu´une idée du tonnerre m´est venue. En effet, il y avait un petit marché le soir à mon école. Pourquoi ne pas vendre ces brochettes dégueulasses pleines de bave et de morve à mes profs pour me venger de leur punition?
J´ai donc récupéré toutes les brochettes et je me suis rendu à mon école pour monter mon petit stand.
Là, j´ai disposé les brochettes de fruit et j´ai mis un écriteau "Brochettes de fruits. Les fonds seront reversés pour les handicapés". :hap:
Bon nombre de professeurs sont venus en acheter. Les mamies et leurs petits-enfants faisaient la queue pour acheter ces brochettes, mon stand avait un succès digne tandis que j´amassais le pognon. Tout le monde me disait: "Ooh, quelle dévotion, t´es un bon gars...".

A la fin du marché, on avait droit de dire un petit mot dans le micro de l´école si on le désirait.
J´ai alors demandé d´avoir la parole et je me suis adressé à tout le monde.

J´ai alors dit:
-Je vous remercie d´avoir acheté mes brochettes de fruits. Vous savez, les brochettes, c´est pas moi qui les ai faites mais des handicapés menteaux avec qui on m´a obligé de rester. Je vous aurais bien partagé le secret de la recette mais j´en sais rien parce que je les surveillais pas pendant qu´ils faisaient leurs brochettes.

C´est alors que j´ai entendu des plaintes de dégout. Ceux qui mangeaient leur brochette ont direct tout recarché. Les mamies me recardaient d´un air scandilsé. Fallait pas me chercher. :diable:
Quant à moi, j´ai pris tout l´argent que j´avais gagné et je suis rentré chez moi pour le dépenser plus tard.

Partager cet article

Published by Dents Pourries - dans Journal intime
commenter cet article
4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 13:28
salut.gif




Tout d´abord, désolé pour cette absence.
Voyez-vous, je n´ai pas toujours la motivation d´écrire et de plus, il ne m´arrive pas tous les jours quelque chose d´exceptionnel.

Avant-hier, mon école a organisé pour ceux qui le désiraient un voyage scolaire pour tous les élèves (de 12 à 18 ans) pour fêter la fin de l´année. (Le voyage se déroulait avant-hier mais on avait été mis au courant depuis un mois).
Au début, je n´y étais pas du tout intéressé. En effet, depuis que j´ai une réputation de pervers sexuel, je n´ai quasi plus d´amis et donc je risquais de rester à l´écart comme un paumé.
Mais il y a trois semaines, alors que je surfais sur le blog de Jean-Steve pour me vider les bourses, j´ai lu que ce dernier comptait participer au voyage scolaire avec son ami Clodimir.

PS: Jean-Steve et Clodimir sont deux petits gamins de 14 ans hyper mignons dont je suis follement amoureux et avec qui j´ai eu des ennuis avec la justice pour harcèlement sexuel.
Je vous conseille de lire mes autres mésaventures sur mon site si vous n´avez pas suivi:

Bref, en apprenant la nouvelle, j´ai toute suite décidé de m´inscrire moi aussi.
En effet, si Jean-Steve et Clodimir y allaient, je pouvais peut être les espionner et les voir nus dans les douches collectives :bave:

Donc, après trois interminables semaines d´attente, le Jour J est enfin venu et nous sommes partis avant hier de l´école en bus.
En cherchant une place dans le bus, à chaque fois que je regardais vers une place libre à côté d´un élève, l´élève mettait son sac dessus en disant: "C´est pris" ou bien "Mon sac doit s´assoir".
J´ai finalement trouvé une place à côté de... MARIE-CLOTILDE!!! :malade:

Quel horreur!!!! Marie-Clotilde c´est la rejetée de la classe. Elle est obèse et hyper moche et en plus elle m´a drogué et violé et je l´ai foutu en cloque... J´ai essayé de me trouver une autre place mais il n´y avait plus que celle là.
Pendant tout le trajet, cette conne n´a pas arrêté de me parler avec sa sale haleine piquante. Pas moyen de la faire taire.
Ensuite, elle m´a proposé d´écouter son MP3 et c´est là que j´ai vu qu´elle écoutait des vieilles musiques de game boy. style Mario ou les musiques de Pokémon. Franchement, qui écoute ça?

Finalement, après le calvaire du trajet, nous sommes arrivés à la mer, dans une immense auberge de jeunesse.
Il fallait choisir dans quel dortoir on allait se mettre mais personne ne voulait que je vienne dormir dans leur dortoir.
En effet, depuis que j´ai violé un camarade de classe en voyage scolaire pendant son sommeil (cfr mon blog), tout le monde se méfie de moi.
Les profs ont donc dû me mettre dans une chambre seul :snif:

Finalement, ma tristesse d´être rejeté s´est vite dissipée. En effet, j´allais profiter de ma solitude pour mettre mon plan en œuvre: celui de mater, violer, kidnapper Jean-Steve et Clodimir... Je m´en masturbais déjà :bave:
Pendant toute la journée, on est allé à la plage. Jean-Steve et Clodimir étaient en maillot, je bandais comme un fou. J´ai pris mon appareil photo numérique et j´ai fait plein de photos tout en amusant Charlot. J´ai de quoi me branler pour un an au moins!

Ensuite, ma perversion est montée à son zénith. Comme j´étais conscient que je n´allais pas pouvoir les violer ni les kidnapper, j´ai eu l´idée de voler à chacun des deux un de leurs slip dans leur valise. Ca me donne des frissons de plaisir de savoir qu´ils ont mis leurs fesses si douces et si parfaites dedans.
J´ai donc profité de l´heure du repas pour m´introduire dans leur dortoir pour fouiller dans leur valise; il fallait faire très attention de ne pas me faire capter étant donné que j´ai déjà eu des ennuis avec la justice à cause d´eux.
J´ai donc fait semblant d´aller au toilette pendant le repas et je me suis introduit dans leur dortoir, il n´y avait personne.
C´est alors que j´ai fouillé toutes les valise jusqu´à trouvé les leurs.
Le slip de Jean-Steve était bleu tandis que celui de Clodimir était noir. C´était encore des slips de petit garçon en forme triangulaire. J´ai bien pris soin de prendre des slips usagés car j´adore renifler l´odeur que leur pénis a laissé imbiber dedans...

Finalement, je suis retourné dans ma chambre seul et j´ai passé toute la nuit à me masturber tout en reniflant les deux slips.
Je pouvais sentir l´odeur de leur gland et ça me faisait imaginer plein de choses vraiment dégueulasses que je n´oserais pas dire.
Il y avait une trace de caca au fond du slip de Clodimir. Je n´ai pas pu m´empêcher de la lécher après l´avoir respirée à pleins poumons :coeur:
Finalement, j´ai éjaculé une quantité incroyable de sperme que j´ai déversé sur les deux slips.

Le lendemain matin c´était le dernier jour.
J´ai enfoui les deux slips dans mon sac Eastpack bleu (je voulais les garder pour me branler chez moi) et je suis allé prendre le petit déjeuner.
J´ai mis mis mon sac contre le mur comme tout le monde et je suis passé à table. C´est à ma grande surprise qu´au lieu du Nutella, on a eu droit à du Délinut; un horrible faux Nutella de communiste made in Lidl dégueulasse et tellement dur que ta tartine casse en miettes quand tu tentes de l´étaler. Finalement, après n´avoir rien mangé, j´ai repris mon cartable et je suis monté dans le bus avec les autres.

Pendant le trajet du retour, une envie de boire un peu d´eau m´est venue. J´ai donc ouvert mon cartable pour prendre une bouteille d´eau.

ET LA.... CATASTROPHE!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ce n´étais pas mon cartable, je m´étais trompé et j´avais pris celui d´un certain Nicodème Pierre-Luc.
MERDE!!! Ca voulait dire que ce con avait piqué mon sac avec les slips et mes photos :snif:
J´ai paniqué comme un fou.

C´est alors que quelques minutes plus tard, un prof a parlé dans le miro du bus.
"Il y a eu un échange de sacs. Je voudrais demander à monsieur (mon nom) de rendre son sac à Nicodème Pierre-Luc".
Merde!!! Ma conne de mère colle toujours des petites étiquettes avec mon nom sur mes affaires et à cause de ça on savait que c´était mon sac!!!

Le prof s´est alors mis en plein milieu du bus et a parlé. Tout les élèves écoutaient.
"Nous avons retrouvé ceci également dans votre sac."
Il a alors tendu les deux caleçon avec des traces brillantes dessus.
"Ils appartiennent à Clodimir XXX et à Jean-Steve XXX si je lis ce qui est marqué sur les étiquettes, merci maman!".
Le prof a alors demandé pourquoi ces slips étaient humides et il les a reniflé. Il a alors dit que c´était une odeur de sperme.
Là, grand silence. Tout le monde me regardait bouche-bée.
Il a rajouté une couche en sortant mon appareil photo et en demandant ce que faisaient ces centaines de photos de gamins en maillot sur la plage. J´avais jamais eu aussi honte.

A l´arrivée, l´école a directement prévenu les deux parents des gamins et les miens.

Mes parents m´ont frappé et m´ont dit que je les dégoutait.
Ceux de Jean-Steve et de Clodimir ont décidé de porter plainte.
En plus, j´ai plus mon appareil photo et les slips.

J´en ai marre que tout retombe toujours pour ma gueule, je vais aller en prison, j'ai peur, le procès Jean-Steve approche... :snif2:

Partager cet article

Published by Dents Pourries - dans Journal intime
commenter cet article
13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 18:48
salut.gif



Hier soir, comme tous les soirs lorsque je suis chez mon père, j´ai préparé à manger pour mon papa.
Chez nous, ça se passe toujours comme ça: je cuisine un bon petit plat pour lui et une fois qu´il a fini de manger, je dois faire sa vaisselle et ensuite j´ai le droit de manger un peu de pain sec comme repas.

Donc, hier soir, j´étais en train préparer pour mon papa un bon gigot d´agneau avec la télé du salon allumée quand soudain, le groupe Tokio Hotel est passé sur MCM.
Je sais pas pour vous mais moi j´adore ce groupe. Pas pour la qualité musicale du groupe (on dirait des chants hitlériens ce truc, qu´est ce que c´est laid) mais à cause du chanteur Bill. J´adore sa tête :coeur:
Je l´ai découvert il n´y a pas longtemps et il me fait trop bander avec son look efféminé.
J´aimerais trop le plaquer contre un mur et lui exploser la rondelle :bave:

bill.jpgJ´ai donc laissé mon gigot sur la poêle et j´ai accouru vers la télé. Comme mon père était dans son bureau, j´en ai profité pour baisser mon pantalon et me masturber sur Bill.
Mon pénis battait la mesure de Übers Ende der Welt tel une baguette de chef d´orchestre.
Finalement, j´ai tout lâché après la fin du clip. Ensuite, je me suis essuyé avec les rideaux du salon.

C´est alors qu´une forte odeur de cramé s´est fait sentir.
MERDE!!! J´avais complètement oublié mon gigot sur la poêle. Il était noir et ça puait dans toute la maison.
J´ai pleuré :snif2:

Mon papa est alors arrivé en courant.
-Qu´est ce que as foutu sac à merde?
J´ai répondu en pleurant: "J´ai brûlé ton plat! Pardonne-moi Ô papa!".
Mon père s´est alors énervé. Il a pris la poêle brulante et m´a frappé avec. Ensuite, il a renversé plein d´assiettes par terre en les cassant. Puis il m´a obligé à tout nettoyer.

Après trois heures de ménage et de ramassage des bouts de verre, j´avais terminé.
Le truc c´est que mon père me râle encore dessus.

Je suis un fils indigne, une sous-merde :snif2:
Je sais rien faire correctement, je ne mérite pas le droit de vivre, mon père à raison en disant ça :snif2:

Que faire pour qu´il me pardonne?

Partager cet article

Published by Dents Pourries - dans Journal intime
commenter cet article

Liens